Le vendredi, c’est raviolis !

RaviolisOu tout du moins, ce vendredi. Car leur préparation n’est pas une mince affaire ! En effet, avant d’obtenir tous ces bons raviolis (饺子 – jiǎozi, en mandarin), alignés en rang d’oignons sur leur plateau, prêts à être bouillis, il faut les préparer, un par un, entièrement à la main. Ainsi, ce n’est pas un plat préparé très souvent, mais un repas de fête ! Et ce soir, on avait un invité à la maison.

Mais avant d’en arriver là, le processus est long. On commence par préparer des petites boulettes de pâte, comme ci-dessous.

Raviolis - Etape 1Il faut ensuite aplatir chacune de ces petites boulettes, afin d’en faire un genre de mini-crêpe. Plus la pâte est fine, meilleurs seront les raviolis ! Il faut aussi que la pâte soit plus fine sur les contours. En effet, le milieu doit être plus solide, afin de recueillir la farce, sans se casser. Les bords sont plus fins, car ils seront ensuite « dédoublés » lorsqu’on refermera le ravioli. Pour obtenir cet effet, il ne suffit donc pas d’étaler un gros bout de pâte et de couper des cercles dedans, mais il faut rouler chaque enveloppe de ravioli, une par une. D’une main, on tient le rouleau à pâtisserie, à l’aide duquel on vient étaler les bords de la « crêpe ». De l’autre, on tourne la « crêpe » afin d’étaler uniformément la pâte de tous côtés, et d’obtenir un résultat bien rond. Je suis désolée si je ne suis pas très clair, je crains que rien ne vaut une démonstration en direct. A défaut de vidéo, voici quelques photos.

Raviolis - Etape 2

Raviolis - Etape 2

J’étais assignée à l’étape ci-dessus, mais je me suis bien vite fait jeter dehors, car mon travail n’était pas au niveau des standards très élevés de maman !  En effet, non seulement, ce que je produisais n’était pas très rond (passe encore), mais il y avait trop de farine dessus ! En effet, pour que la pâte ne colle pas trop au plan de travail, on met plein de farine dessus. Le problème, c’est que si on met trop de farine, la pâte ne colle plus du tout, et il est impossible de fermer les raviolis, comme à l’étape suivante.

Donc, une fois la pâte correctement étalée en plein de petits disques, il faut maintenant farcir les raviolis ! Pour cela on prend l’enveloppe de pâte, et on place bien au centre un peu de farce.

Raviolis - Etape 3

Puis, il faut refermer le ravioli. Cette étape peut sembler la plus simple, mais là encore, il existe toute une technique afin de fermer correctement le ravioli, pour éviter qu’il ne s’ouvre lors de la cuisson, et pour lui donner sa jolie forme dodue. Je n’ai personnellement jamais réussie à la maîtriser, et mes raviolis sont tous moches comparés à ceux de maman… Par contre, pour les experts, il suffit de 3-4 gestes pour l’effectuer à la perfection !

Raviolis - Etape 4Raviolis - Etape 4Raviolis - Etape 4Raviolis - Etape 4Il ne reste ensuite plus qu’à déposer le ravioli parfaitement formé aux côtés de ses congénères, avant de faire cuire le tout.

Raviolis - Etape 5Il existe plusieurs façons de les cuire (à la vapeur, bouillis, frits, etc.). Chez nous, ils sont bouillis (on appelle ça alors des 水饺 – shuǐjiǎo, raviolis à l’eau). Et s’il en reste (ce qui est toujours le cas, car en vraie chinoise, maman prépare toujours beaucoup trop à manger), ils sont frits le lendemain.

Bon, par contre, je suis désolée, je n’ai pas de photos des raviolis cuits, ils ont été dévorés bien trop rapidement pour ça !

Pour ce qui est de la recette complète (préparation de la farce et de la pâte), maman garde la sienne secrète. Si certains sont tentés par l’aventure, il existe de nombreuses recettes en ligne, mais les raviolis de maman sont les meilleurs ! Il faudra venir jusqu’ici pour les goûter.

Un grand merci donc à maman et à la ayi (femme de ménage, sans qui bien des expats seraient dépourvus en Chine), qui nous ont préparé ce bon repas !

PS : pour protéger leur anonymat, j’ai demandé un petit coup de pouce de la part du Rieur.

RaviolisRaviolis

6 thoughts on “Le vendredi, c’est raviolis !

  1. @La Souris en Goguette : alors, ils étaient bons ?

    @unecureuilaberlin : Si jamais tu viens en Chine, promis, on t’en fera ! Si j’ai l’occasion de te revoir en France ou ailleurs, je peux essayer de soutirer la recette à maman, et on en fera ensemble. Sinon, demande à la Souris. Elle a l’air de connaître des restau ou on en fait. Et je sais de source sure qu’elle en a déjà fait par elle même, vous pourriez tenter un atelier raviolis un jour ^^.

  2. Beuh, mes raviolis à moi étaient tous trop moches (mais, oui, j’en ai déjà fait et je peux reproduire. Par contre, je n’ai pas de recette de farce… hint hint)

    • J’ai compris, il faut que je parte en mission : obtention de la recette ? Je peux d’hors et déja te dire qu’il y a de la viande de porc haché et du chou chinois. Parfois, du jiucai (désolé, je n’ai pas la traduction). Pour l’assaisonnement, je ne suis pas trop sure. Sel/sauce soja probablement. Après, il paraît qu’il y a un secret, mais je n’ai jamais réussi à l’obtenir. On va voir ce que ça va donner.
      Mais bon, à priori, tu peux faire des raviolis à ce que tu veux (le resto à côté de l’université à une belle carte, par exemple).
      Et tes raviolis ne sont pas plus moches que les miens.

  3. Pingback: Laba Jie | Le Repaire de la Renarde

Répondre à La Souris en Goguette Annuler la réponse.