Annonce de fin de semestre

Aujourd’hui, j’ai reçu ça :

AvisVous commencerez par noter que cette brochure nous a été distribuée afin de nous aider à bien préparer nos examens de fin de semestre. Or, je ne l’ai reçue qu’aujourd’hui, la veille de la fin des examens… (bon, ok, je n’avais pas d’examens à passer, mais si ça avait été le cas ?)

Outre les recommandations d’usage (gérez bien votre temps, ne faites pas trop de bruits, révisez bien, ne trichez pas, faites attention à vos affaires, etc.), on remarque quelques particularités dues à notre statut d’étudiant international, et en Chine en particulier.

À quoi reconnait-on que ceci est écrit à destination d’étudiants étrangers (outre le fait que ça soit écrit en anglais, et qu’on nous demande de bien vérifier les dates de validité de notre visa) ? Il est explicitement fait mention du fait d’éviter les sorties passé minuit, ainsi que les abus d’alcool. En effet, je me trompe peut-être, mais je n’ai que rarement vu des étudiants chinois faire la fête en ville, et rater la fermeture des dortoirs (car oui, nos dortoirs ferment la nuit). Tandis que nos ayis à nous (oui, les étudiants étrangers sont parqués dans leurs propres dortoirs. Il ne faut surtout pas mélanger le bon grain et l’ivraie !) sont réveillées toutes les nuits, afin d’aller ouvrir les grilles à un saoûlard ou un autre. Et je parle bien de saoûlard, car il est tellement facile de faire des excès à Shanghai ! Plusieurs fois déjà, les ayis m’ont demandé de faire l’intermédiaire auprès d’étudiants qui rentraient un peu trop éméchés à leurs goûts, où qui faisaient un peu trop la fête dans leurs chambres (ouf, elles n’avaient pas remarqué que j’en faisait bien souvent parti).

A quoi reconnaît-on être à Shanghai, ou du moins, dans le sud ? Outre les blessures et maladies, on nous demande aussi de faire attention aux coups de chaleur. C’est vrai qu’avec nos 30°C, il vaut mieux prendre garde. Et dire qu’on n’a pas encore atteint le plus chaud de l’été !

Et pour finir, à quoi reconnaît-on être dans une dictature ? Toutes activités religieuses ou réunions sont formellement interdites sur le campus.

Mais sinon, bienvenue en Chine, et bonne fin de semestre !

6 thoughts on “Annonce de fin de semestre

    • Oh oui, on est absolument surveillés chouchoutés. On vérifie qui vient (« c’est pour éviter les soucis, les vols, etc. »), quand vous sortez, et surtout découchez (« Mais si vous tombez malade en ville ? Que vous avez un accident ? Personne ne saura, et vous mourrez oubliez de tous ! »), on prend soin de votre santé (« attention, il ne faut pas trop boire, ce n’est pas bien pour votre santé. Surtout que l’alcool chinois, ce n’est pas le même qu’en occident, c’est beaucoup plus mauvais et frelaté fort ! » « si vous sortez en ville, surtout, ne vous battez pas, ce n’est pas bien pour l’image de l’école vous risquez de vous faire mal »). Voilà pour un petit panel de ce qu’on a pu m’expliquer.
      Bon, je précise quand même que malgré tout ça, on est assez libre de faire ce qu’on veut, la plupart des choses sont « tolérées ». Tant qu’on n’en fait pas trop, je suppose (je n’irai certainement pas faire une manifestation pro-droits de l’homme sur la place principale de l’école).

  1. « To wind the semester up smoothly and pleasantly, in accordance with China’s laws »… toute la poésie de l’oxymore !
    Quant à « beware o f the heart stroke during physical exercise », quel sport pratiquez-vous donc pour qu’un vade mecum d’une page prenne la peine de vous mettre en garde ?

    • Les sports pratiqués sont plus ou moins les mêmes que partout (foot, basket, course, tennis, badminton, ping- pong…). Ce n’est donc pas tant le sport, que le climat qui diffère. L’été, il est bien plus lourd et pesant qu’en France, c’est bien là le problème des climats subtropicaux. Mais peut-être aussi considèrent-ils qu’en dehors du peuple chinois, nous sommes tous des petites choses fragiles ?

  2. C’est quand même un sacré gâchis de papier et de temps : les recommandations en question sont, pour la grande majorité, tout ce qu’il y a de plus standard et doivent s’appliquer tout le reste de l’année. A moins que les cérémonies tibétaines soient tolérées hors période d’examen? A tester 0:)

    • Je suis bien d’accord avec toi. A moins qu’il ne craignent qu’avec la fin des examens, les gens se lâchent ? Ce qui pourrait expliquer pourquoi ce feuillet nous ai été distribué si tardivement.
      Et pour ce qui est de la cérémonie tibétaine, je ne suis pas suicidaire. Mais libre à toi de venir essayer si tu le souhaites !

Répondre à La Renarde Annuler la réponse.