Béjart Ballet Lausanne

Bejart Ballet Lausanne - Asian Tour

Ce week-end, le ballet Béjart était à Shanghai, dans le cadre de sa tournée en Asie. J’en avais entendu parlé depuis tellement longtemps (avec une mère qui a pratiqué le ballet pendant longtemps, je ne pouvais y échapper), que j’ai sauté sur l’occasion pour aller les voir. Et j’ai rarement été aussi émerveillée par un spectacle de danse. Je suis par le passé déjà allée voir plusieurs ballets, que ça soit dans des styles classiques ou plus contemporains, que j’avais beaucoup apprécié. Mais là, j’ai été particulièrement touchée.

Il faut dire que la programmation convenait aussi particulièrement à cela. Entre Dionysos (suite), auquel, en tant qu’ancienne helléniste, je ne pouvais résister, Là où sont les oiseaux, inspiré d’un poème chinois, écrit par un grand ami de Maurice Béjart, pour moi qui suis à moitié française, et moitié chinoise, et le Boléro, qui est un morceau que j’apprécie beaucoup, et dont j’avais particulièrement apprécié la performance dans le film Les Uns et les autres, j’ai été gâtée.

La puissance et le dynamisme que dégageaient les danseurs, ainsi que leur élégance, m’ont éblouie. Et je vais arrêter ici, manquant de mots pour continuer mes éloges dithyrambiques (bien excessifs déjà).

Bref, j’attendrai avec impatience leur prochain passage en Chine !

PS : ce mois-ci, c’est le festival international d’art de Shanghai, ainsi, si je m’en tiens au programme que je me suis prévue, vous risquez de voir fleurir ici de nombreux compte-rendus de sorties artistiques.

Laisser un commentaire