Canard laqué mon amour

Cette année, j’ai fêté Noël à Pékin, avec ma famille chinoise. Adieu donc dinde de Noël habituelle. Cependant, ma grand-mère, ayant passé quelques Noëls avec nous en France, était au courant de cette tradition, et nous a emmené manger ce qu’elle a pu trouver de plus proche, soit du canard laqué, et l’un de mes plats favoris qui plus est.

Le canard laqué est un plat traditionnel de Pékin, assez difficile à faire correctement, et il est, je trouve, rare d’en trouver de bons en dehors de Pékin. Heureusement pour moi, il existe tout de même une chaîne de restaurant qui en fait de bons à Shanghai, 鸭王 – Yawang. J’en ai essayé de nombreux ici, et c’est le seul qui trouve grâce à mes yeux.

Un bon canard laqué se doit d’avoir la peau parfaitement ambrée et parfumée, à la fois croustillante et fondante sur la langue, et une chair tendre. La peau est le morceau de choix du canard laqué, et est traditionnellement servie à part de la chair, même si cela se fait rare aujourd’hui.

Canard laquéLa peau, puis la chair (ou les 2 ensembles), sont découpés en fines tranches. Et ce n’est pas chose facile, quand je voie les difficultés qu’éprouve mon père à le faire correctement, lorsqu’on en achète à la maison ! Le cuisinier qui s’en charge doit avoir un bon coup de main (ainsi qu’un bon couteau bien aiguisé) pour le faire correctement.

Canard laquéIl ne reste maintenant plus qu’à manger le canard. Pour cela, on enroule les morceaux du canard, avec un peu de sauce et de ciboule, dans une fine crêpe.

Canard laqué Et pour finir, la carcasse est ensuite servie en soupe.

Bon appétit !

2 thoughts on “Canard laqué mon amour

  1. Pingback: Nid d’Oiseau | Le Repaire de la Renarde

  2. Pingback: Nid d’Oiseau | Le Repaire de la Renarde

Laisser un commentaire