11 questions…

J’ai été taguée, il y a de cela quelques temps déjà, par Sabrina, du blog Voyages & Cie.

Pour commencer, voici les règles :

  1. Publier les règles.
  2. Ecrire 11 choses à propos de vous-même.
  3. Répondre aux questions, puis créer 11 nouvelles questions pour les personnes taguées.
  4. Choisir 11 personnes et mettre un lien vers leurs blogs sur votre post.
  5. Se rendre sur leurs blogs afin de leur dire qu’ils ou elles ont été tagué(e)s.
  6. Ne faire aucun tag sans les prévenir.
  7. Vous devez obligatoirement taguer 11 personnes.

*******

Prochaine étape, 11 révélations à faire sur ma personne :

  1. Je suis métisse, française et chinoise (de nationalité française cependant, la Chine ne reconnaissant pas la double nationalité). Mais contrairement à d’autres métisses de ma connaissance, je n’ai pas du tout l’air chinoise (sauf pour quelques personnes au regard bien aiguisé).
  2. J’habite toujours chez mes parents. En effet, comme toute mère chinoise, la mienne refuse de voir ses petits oisillons quitter le nid.
  3. J’ai parlé le chinois avant de parler français. Mes oncles et tantes français ayant protesté, mes parents se sont alors mis à me parler français, et j’aurai du coup complètement oublié le chinois au profit du français.
  4. J’aurai ré-appris le chinois par la suite, quasiment en même temps que l’anglais, alors que je ne devais pas avoir plus de 3 ans. Du coup, quand je ne fais pas attention, j’ai tendance à parler un horrible franglais (surtout quand je suis avec mon frère), ou un mélange de mandarin/anglais/français quand je suis au bureau (le français restant tout de même la langue de prédilection à la maison).
  5. Par contre, pour ce qui est de l’espagnol (LV2 au collège/lycée), du grec ancien (collège/lycée toujours) et du japonais (LV3 en école d’ingé), je n’en garde quasiment aucun souvenir. Je pourrais peut-être comprendre quelques mots, mais pour ce qui est de les baragouiner, impossible.
  6. J’ai pris l’avion pour la première fois à 3-4 mois. Et je n’ai pas arrêté depuis. Peut-être est-ce la raison pour laquelle je m’y sens comme chez moi, et qu’il s’agit d’un moyen de transport tout aussi banal que le métro (bon, que je prend tout de même plus souvent il faut le reconnaître) ?
  7. Je suis aussi à l’aise en talons aiguilles qu’en chaussures de marche.
  8. Enfin, à condition d’être dans le bon contexte. L’autre jour, je suis entrée dans une boutique Louboutin, chaussures de rando au pieds. Je ne faisais pas ma fière.
  9. Je collectionne les parfums, mais n’en met que très rarement.
  10. Je n’aime pas, mais alors pas du tout, le Bubble Tea (ou 珍珠奶茶 – ZhenZhuNaiCha, litt. thé au lait aux vrais perles, comme on l’appelle par ici). Le seul point positif que j’y vois, c’est que les « perles » font de supers projectiles de sarbacane. Et elles collent à la cible, ce qui permet facilement de compter les points et voir si on a visé juste (évidemment, en tant que jeune fille bien élevée, je n’ai jamais utilisé mon Bubble Tea ainsi…).
  11. Je comprends et ris à toutes les blagues dans The Big Bang Theory. Surtout celles de Sheldon.

*******

Voici maintenant les réponses aux questions de Sabrina.

  1. Quel est ton livre du moment? J’ai commencé le Précis d’histoire de la Philosophie Chinoise, de Fong Yeou-Lan. Mais je n’ai pas trop eu le temps de lire dernièrement, d’où le fait que je stagne un peu dans sa lecture.
  2. Comment est né ton blog? J’ai commencé à écrire mon blog pour donner des nouvelles à mes amis, au quatre coins du globe, sans pour autant devoir répéter sans arrêt les mêmes informations. Depuis, le lectorat s’est agrandit.
  3. Cet été, tu pars où? Je n’ai pas encore de programme pour aussi loin. Mais à l’heure où ce billet sera publié, je devrais être tout juste rentrée d’un séjour à Taiwan, suivit par un voyage d’affaire, et sur le point de m’envoler pour Yangshuo.
  4. Rat des champs ou rat des villes? Rat des villes, sans hésitation.
  5. Quel pays rêves-tu de découvrir, et pourquoi? Tous. Mon rêve serait de pouvoir visiter tous les pays du globe. Et j’espère bien y arriver.
  6. Qu’aimes-tu faire pendant tes vacances? Découvrir.
  7. Quel est le plat étranger qui t’as le plus marqué? Le boeuf de Kobé. Je n’ai jamais mangé une viande aussi fondante en bouche, c’était absolument incroyable. 
  8. Y’a t-il une ville ou un pays que tu as moins apprécié, pourquoi? Urumqi. Je venais de passer plus de 15 jours dans le Xinjiang, le grand ouest chinois. J’en garde un superbe souvenir, c’était magnifique, dépaysant, incroyable. Puis j’arrive à Urumqi, capitale de la région, et en fin de compte, ce n’était qu’une grande ville de province, qui ressemblait à toutes les grandes villes de provinces chinoises. La déception et le choc avec les régions plus reculées du Xinjiang furent rudes. Du coup, j’y ai écourté mon séjour, et suis partie bien vite vers Turfan.
  9. Plutôt livre photo ou album photos à l’ancienne? Plutôt diaporama léché sur mon ordinateur, ou galerie photo sur le net.
  10. Quel est ton cocktail préféré? Dur dur d’en choisir un, alors que j’adore tester sans arrêt de nouveaux mélanges (d’ailleurs, j’étais, avec un ami, à l’origine du club cocktail de mon école). Mais si je devais en choisir un, je dirai le Singapour Sling, celui du Raffles à Singapour, et pas les mauvaises copies qu’on peut trouver dans les bars de Shanghai.
  11. Emportes-tu un guide touristique dans ta valise? Oui et non. Je n’emporte pas de gros pavé, car c’est lourd et prend de la place. Par contre, avant de partir, je me prépare un petit document avec toutes les choses interessantes à voir et à faire à ma destination (avec explications, histoire, etc.), que j’enregistre ensuite sur mon ebook. C’est beaucoup plus léger et pratique, et personalisé à mes goûts. Et en plus, je peux ensuite le modifier et l’enrichir au gré des rencontres faites lors du voyage, et des conseils glanés ici et là.

*******

Et maintenant, place à mes 11 questions :

  1. Si je te dis Chine, quels sont les trois premiers mots qui te viennent à l’esprit ?
  2. Si tu devais voir un seul lieu en Chine, lequel choisirais-tu ?
  3. Quelle prochaine destination de voyage me conseilles-tu ?
  4. Un livre à me conseiller ?
  5. Quel plat dois-je tester au moins une fois dans ma vie ?
  6. Comment préfères-tu voyager ?
  7. Quel est l’endroit le plus loin où tu sois allé ?
  8. Et l’endroit le plus proche, mais où tu t’es senti malgré tout très dépaysé ?
  9. Si tu devais rester dans le même lieu, mais changer d’époque, quand irais-tu ?
  10. Si là, maintenant, tu pouvais plonger dans un univers fictif (issu d’un livre/film/BD/etc.), lequel choisirais-tu ?
  11. Un parfum/odeur qui te touche particulièrement ?

*******

Pour ce qui est de taguer des gens, ce tag ayant déjà beaucoup tourné, je ferai l’impasse dessus. Par contre, que tous ceux qui acceptent de répondre à ces questions n’hésitent pas à le faire, je serai curieuse de lire vos réponses, et surtout vos conseils. Si vous le faites, n’oublier pas de me laisser un message, afin de j’aille voir cela. Et si vous ne voulez pas écrire un billet en entier, n’hésitez par à répondre à toutes ou une sélection de ces questions dans les commentaires !

4 thoughts on “11 questions…

  1. Merci pour tes réponses 🙂 Je vois qu’on a pas mal de points communs. Je suis aussi métisse papa français et maman malaisienne côté chinoise et pour le coup j’ai vraiment l’air d’une asiat (ma soeur moins!). Comme toi j’ai pris la première fois l’avion bébé bien installée dans un berceau… Je n’aime pas le bubble tea (trop spécial!) mais le Singapour Sling c’est un délice! Je suis d’accord avec toi rien n’égale celui du Raffels!! Bonne idée pour l’ebook. J’ai regardé sur google des photos de Yangshuo, ça a l’air trop beau!!

    • Effectivement, ça fait beaucoup de points communs^^.
      Tout le monde dit que Yangshuo, c’est super, j’ai hâte d’y être !

  2. J’ai adoré lire ce post, car j’en apprend un peu plus sur toi! ^^
    Tu as du courage d’être entrée chez Louboutin avec des chaussures de rando! LOL mais justement c’est génial de l’avoir fait. Sinon j’adore le bubble tea…je dirai même plus: le bubble smoothy même!…
    Ta mère doit te faire de super petits plats en permanence si tu es toujours chez elles…les mères asiatiques sont comme ça normalement: elles ne lésinent pas sur les bons petits plats! La mienne me gave à chaque fois que je vais la voir…<3
    Pour finir, je ne savais pas que tu étais organisée au moins d'emmener non pas un guide de voyage mais des mémos perso…moi quand je pars, je suis quand même adepte du lonely planet…^^

    • Je n’étais pas très à l’aise chez Louboutin, chaussée comme ça. Mais s’il y a une chose qu’on apprend vite en Chine, c’est que l’habit ne fait pas le moine ! Je me souviens d’une fois, où mes parents avaient des invités, et la personne la plus importante était la plus mal habillée (vieux polo débraillé, etc. alors que tous les autres étaient en costume-cravate). Du coup, on peut bien souvent entrer n’importe où, habillé n’importe comment. Il suffit d’avoir l’air suffisament sur de soi, et ça passe en général.
      Je ne connaissais pas le bubble smoothy. Mais je ne suis pas sure de vouloir essayer…
      Quand à maman, à vrai dire, dernièrement, elle était plutôt dans une phase où elle tentait desespérement de nous faire manger sainement, mon père et moi, avec cuisine simplifiée et allégée. Mais maintenant que mon frère est de retour pour 2 semaines, c’est effectivement le retour des bons petits plats.
      Quant au mémo perso, disons que je m’y suis mise parce que parfois, ici, il est plus facile de trouver des infos sur le net que d’aller chercher un guide en anglais correct (sachant notamment qu’une partie des guides existants sur la Chine par exemple sont censurés ici). Et puis, préparer ces petits guides me permet déjà de commencer à voyager ! J’ai tendance à beaucoup rêver mes voyages avant d’y aller, et à chercher toutes sortes de détails, d’informations et d’anecdotes, et quand j’ai le temps, lire un peu la littérature du pays avant d’y aller (ce qui, je reconnais, conviens mal à l’habitude familiale de tout prévoir au dernier moment), ce qui me vaut en général d’être traitée d’encyclopédie ambulante par ma famille. Par contre, procéder ainsi demande du temps, temps dont j’ai tendance à manquer de plus en plus.

Laisser un commentaire