Philippines : Escale à Manille

Ça y est, l’hiver fait doucement son trou à Shanghai. Ciel gris, pluie non-stop, et même des températures négatives annoncées pour la semaine prochaine ! Du coup, c’est le moment idéal de prolonger un peu l’été en partant quelques jours dans les nombreuses îles tropicales qui parsèment les mers d’Asie. Et c’est ce que la louve et moi avons fait, profitant de l’excuse de nos 30 ans pour s’offrir un beau cadeau d’anniversaire. Direction donc les Philippines, en commençant par une rapide escale à Manille, à cause de vols plutôt mal fichus.

N’ayant qu’une fin d’après-midi et une soirée de disponible, nous nous sommes contentés d’un petit tour le long de la mer et dans Intramuros, la cité fortifiée bâtie par les espagnols lors de leur occupation des Philippines.

Notre hôtel étant situé juste à côté du Metropolitan Museum of Manila (fermé, dimanche oblige), nous avons commencé par remonter le long de la mer, vers le nord. J’ai beau avoir visité de nombreux pays d’Asie, et des régions très pauvres, ce qui m’a immédiatement sauté aux yeux fût la quantité importante de personnes vivant dans la rue, ainsi que les enfants qui viennent demander « money, money », même dans des endroits touristes, et sans raison aucune, uniquement parce que nous étions étrangères (ou plutôt, parce que j’étais « blanche », la louve étant chinoise, plutôt bronzée, et se fondant donc beaucoup plus dans la population locale).Enfants dans les rues de Manille Rizal Park - Manille

Si j’ai eu un peu de mal avec la pauvreté ambiante, j’ai par contre beaucoup apprécié les bus locaux, plutôt anciens et pas toujours en très bon état, mais plein de cachet.

En remontant peu à peu Roxas boulevard, nous sommes tout d’abord tombés sur Rizal Park, nommé d’après le Dr. Rizal, véritable héros national, et son monument en son honneur. Nous y sommes arrivés pile poil au moment de la relève de la garde. Rien de bien impressionnant (ma relève de la garde préférée restera à jamais celle d’Athènes, avec les chaussures à pompons des gardes), mais toujours sympa à voir.

Rizal Monument

Puis nous sommes finalement arrivés à Intramuros, forteresse dont les alentours sont aujourd’hui transformés en terrain de golf.Intramuros

L’intérieur d’Intramuros est une véritable petite ville à l’architecture typiquement coloniale, et avec une ambiance très sympathique.

Intramuros

Casa Manila

Nous y trouvons aussi de nombreux églises, avec un mariage dans quasiment chacune d’elle ! Pourtant, c’est dimanche soir.

Nous commençons par la cathédrale de Manille, où nous pouvons trouver une reproduction de la Pieta…

… puis l’église Saint-Augustin, plus ancienne église de Manille et seul bâtiment aillant survécu au bombardement d’Intramuros lors de la seconde guerre mondiale. Le plafond en trompe l’œil est absolument magnifique.

Saint-Augustin

Puis il est temps de dîner et de rentrer à notre hôtel, car nous aurons un départ très matinal le lendemain matin (mais quelle idée de prendre un avion à 6h !). Mais cela ne nous empêche pas de nous faire plaisir une dernière fois…

Ice cream

3 thoughts on “Philippines : Escale à Manille

  1. Pingback: Philippines : White Beach, Boracay | Le Repaire de la Renarde

  2. Intramuros semble vraiment charmant comme endroit. Tu indiques que cela a été bombardé. Est-ce que cela a été reconstruit à l’identique après la guerre? Question bonus: qui a bombardé cette zone?

    • C’est effectivement très joli.
      Intramuros a été tout d’abord un peu abîmée lors de l’invasion japonaise en 1941, mais à surtout pris cher lorsque les américains sont venu reprendre Manille, en 1945, que ce soit par les américains ou les japonais.
      De ce que j’ai pu voir (mais nous ne sommes pas restés longtemps), il semblerait qu’ils aient au moins chercher à en garder l’esprit, si ce n’est la forme exacte (l’influence espagnole est bien présente), mais je crois savoir qu’ils essaient de reconstruire au plus proche. Par contre, ce n’est clairement pas fini, il reste encore pas mal de ruines. J’imagine que les Philippines n’étant pas un pays très riche, les restaurations doivent être plutôt lentes.

Laisser un commentaire