Escale n°1 : Penang – Pinang Peranakan Mansion

EO-150

L’après-midi commença par la visite du Pinang Peranakan Mansion, un magnifique exemple de demeure Peranakan. Vous souvenez-vous de ce que sont que ces Peranakan, encore appelés Baba Nyonas ? J’en avais déjà parlé lors de la visite du musée Peranakan à Singapour.

Les Peranakan sont donc les descendants des premiers immigrants chinois installés dans les colonies britanniques des Détroits, dont Penang (les autres sont Malacca et Singapour). Très vite, ces chinois ont épousés des femmes locales et ont adopté des coutumes malaises afin de mieux s’intégrer. Ils ont ainsi peu à peu développés leur propre culture, résultat d’une influence de toutes les populations de la région, locale ou expatriée.

Cette demeure fût construite à la fin du XIXe siècle par le Kapitan Cina (i.e. le chef de la communauté chinoise de la ville) Chung Keng Kwee. Celui-ci fit fortune dans le commerce et grâce à ses mines d’étain, et c’est ainsi qu’il put construire cette riche demeure, à usage mixte professionnel et résidentiel.

Bien que n’étant pas lui-même strictement un Peranakan (il était, à strictement parler, un Hakka né dans la province du Guangdong), sa maison n’en garde pas moins le style particulier de cette population, avec un mélange éclectique d’éléments en provenance du monde entier.

C’est ainsi qu’on peut admire de fantastique panneaux de bois sculptés chinois, des tuiles en céramiques anglaises pour le sol, et même des piliers et de la ferronnerie écossaise, le tout importé à grands frais.

Le mobilier et les babioles exposés participent bien évidement à ce mélange des styles, avec pour seuls point commun exubérance et luxe.

Une partie de la demeure a aussi été transformé en musée de joaillerie, mais ayant le choix entre ça et la visite de la maison et du temple du clan Khoo, j’ai choisi cette dernière.

One thought on “Escale n°1 : Penang – Pinang Peranakan Mansion

Laisser un commentaire