TMSK

Aujourd’hui, pour fêter la fin du séjour d’un ami de mes parents, nous voilà tous partis pour aller dîner en ville, à Xintiandi pour être exact. Pour les non-shanghaiens, Xintiandi est un quartier piéton avec plein de bars, restaurants, magasins, boîtes de nuits, le tout installé dans de vieilles maisons de la concession française. Il va sans dire qu’il s’agit d’un quartier plutôt animé le soir, surtout en ce début de week-end, où se retrouvent de nombreuses personnes, qui viennent faire là fête là. Cependant, petite surprise ce soir, on remarque en arrivant des personnes qui n’ont pas du tout l’apparence de la faune attendue en ce milieu plutôt branché. En effet, on voit tout un attroupement de vieilles personnes, en tenue tout ce qu’il y a de plus basique, faire la queue devant un bâtiment. Et c’est là qu’on réalise que ce soir, c’est aussi les 90 ans de la première réunion du parti communiste chinois. En effet, il fût créé il y a 90 ans tout pile, lors d’une réunion secrète, dans une vieille maison de l’ancienne concession française. D’ailleurs, on m’a raconté (je n’ai pas vérifié la véracité de l’info), que c’était pour sauvegarder cette maison, et éviter qu’elle ne soit raser à des fins immobilières, qu’on a créé ce quartier de bars et restaurants…

Tout cas pour dire que nous voilà, par un heureux (?) hasard, en ce jour anniversaire de notre très cher PCC, sur le lieu même de sa création. Cependant, cela ne nous arrête pas, et l’heure pressant, nous continuons notre chemin vers le but de notre escapade en ville, soit le TMSK.

Le TMSK est un restaurant/bar monté par un couple, qui possède en outre la chaîne de magasin d’objets en verre multicolore, Liuli Gongfang. Vous pouvez donc bien imaginer la somptueuse décoration à laquelle on a le droit lorsqu’on pénètre ce lieu. Leur bar notamment, constitué de multiples morceaux de verre coloré, vaut le coup d’œil. Et tout au long du repas, on aura le droit à de la verrerie Liuli, ainsi que des morceaux de verre Liuli incrustés dans les plats et couverts.

Mais ce qui fait surtout le charme du restaurant, ce n’est pas la décoration (somptueuse), ni la cuisine (délicieuse, mélange de cuisine chinoise et occidentale), mais son spectacle. En effet, tout les soirs, à 20h15 (d’où le fait que j’ai mentionné être pressé par l’heure), se produit l’ensemble TMSK. Il s’agit d’un groupe de musique formé en 2001. Il n’y avait alors que trois membres. Aujourd’hui, il y a environ une vingtaine, qui se produisent à tour de rôle sur la scène du TMSK. Et ce qui fait son originalité, c’est qu’il est composé d’un mélange d’instruments traditionnels chinois, et d’instruments modernes. Ainsi, ce soir, nous avions eu droit à du erhu (un genre de violon chinois), du dizi (de la flûte traversière chinoise), du pipa (un luth chinois), une chanteuse de kunqu (plus vieille forme encore jouée d’opéra chinois), le tout accompagné de guitare électrique, basse, synthé et batterie. L’ensemble est plutôt surprenant, mais se marie étrangement bien. Ils jouent des adaptations de morceaux traditionnels, qu’ils soient chinois ou européens, dans un style plutôt rock. J’ai pour ma part beaucoup apprécié le mélange des styles, et l’originalité des adaptations plutôt osées. Les musiciens à table ont quant a eux trouvé certaines adaptations un peu exagérées et caricaturales, mais d’autres très bien faites. Et on a tous été extrêmement surpris et admiratifs face au soliste de erhu (Zhao Lai). Il a fait preuve d’une virtuosité impressionnante lors de l’interprétation d’un czardas, et de celle d’une version un peu ré-arrangée des Feuilles Mortes.

Et pour ne pas déparer le tout, les musiciens étaient tous habillés de superbes costumes traditionnels, tous plus beaux les uns que les autres. Et je vais arrêter là ma description, ayant déjà utilisé beaucoup trop de superlatifs dans ce texte.

TMSK EnsembleTMSK Ensemble

Laisser un commentaire