Un dimanche à la plage

JinshanweiTrois ans que j’habite à Shanghai, et je n’avais encore jamais mis les pieds à la plage ! À ma décharge, il faut reconnaître qu’elles sont toutes situées en lointaine banlieue, et qu’il n’est pas forcément facile d’y accéder sans voiture… Enfin, ce fût chose réglée voilà deux semaines (oui, j’ai un peu tardé à en faire le compte-rendu…).

Nous voilà donc un dimanche matin, à nous mettre en route pour Jinshanwei (金山卫), à environ une heure de route de chez nous, pour aller déjeuner de fruits de mer et découvrir cette fameuse plage. Dans la voiture, il faut reconnaître que nous n’étions pas très rassurés quand à la météo. En effet, un typhon avait soufflé toute la veille, et soufflait encore au moment de notre départ (heureusement, il n’avait fait qu’effleurer Shanghai, nous avions donc évité les torrents de pluie, ce qui était déjà ça de gagné). Mais la météo annonçait que le vent devait se calmer vers midi, et nous avions décidé de lui faire confiance. Bien nous en a pris ! En effet, la météo était bien plus clémente à l’arrivée à destination, ce qui nous a permis de profiter sans soucis de notre journée.

La première vue que nous eûmes de la mer fût un bref arrêt le long d’une jetée, le temps d’attendre la deuxième voiture. Eau jaune (le Yangtsé vient y jeter ses eaux sédimenteuses pas très loin de là), structures industrielles, rien de bien rassurant pour s’y baigner.

JinshanweiMais chaque chose en son temps, et nous nous dirigeons donc tout d’abord vers le restaurant. Là-bas, nous sommes accueillis par d’immenses étalages de toutes sortes de poissons, coquillages, et autres fruits de mer, à donner probablement une crise cardiaque à tout inspecteur de l’hygiène occidental. Mais nous sommes en Chine, et choisissons donc tranquillement ce qui fera notre repas.

JinshanweiRepas qui fût bien apprécié de tous, et suffisamment copieux et varié pour satisfaire des personnes telles que moi, qui ne supporte pas les coquillages en tous genres (ce qui est plutôt gênant dans un restaurant de fruits de mers, il faut le reconnaître). De la fenêtre du petit salon où nous étions, nous pouvions apercevoir pleins de gens qui ramassaient des 泥螺 – niluo (littéralement : escargots de boue, bullacta exarata de son nom scientifique). On en avait à notre table, mais pas la peine de me demander quel goût ça avait, je n’ai pas osé essayer. D’autant plus que même les serveurs nous ont dit de faire attention, qu’on risquait un mal de ventre avec.

JinshanweiAprès ce repas, et par un vent plus calme, nous voici en route pour la plage.

JinshanweiIl faut savoir que la mer autour de la plage est protégée par une digue et un système de filtre, afin d’en nettoyer l’eau et de permettre aux personnes de s’y baigner. Ce qui est une plutôt bonne initiative quand on sait voit qu’il y a des usines chimiques juste à côté… Je ne sais pas si tout ce système est très efficace pour limiter les toxines et la pollution, mais au moins, l’eau est plus bleue que ce qu’on avait pu voir jusqu’à présent. Ce n’était pas tout à fait à la hauteur des promesses trouvées sur le net, qui indiquaient une visibilité jusqu’à 6m sous l’eau, mais la différence était tout de même flagrante.

JinshanweiJinshanweiCôté activités, on retrouve à peu près toutes les activités de plage traditionnelles en France, entre les enfants qui font des châteaux de sable, les baigneurs (à noter tout de même qu’il n’y a que très peu, voir pas du tout, de personnes en train de bronzer, les chinois préférant la peau blanche, ce qui entraîne un nombre impressionnant de parasols, tentes, etc., afin de permettre aux gens de se protéger du soleil), les joueurs de foot, ceux qui profitent d’un barbecue, planches à voile, etc.

Jinshanwei

JinshanweiJinshanweiMais en fait, on avait surtout l’impression d’être à une fête foraine, dû aux nombreux stands en tous genres, que ce soient des boutiques, des gargotes, où toutes sortes d’attractions !

JinshanweiJinshanweiJinshanweiÀ côté de toutes ces activités plus mouvementés, il y avait aussi des passages pour de petites balades romantiques, notamment sur le bord de mer, ou au milieu de tout un ensemble de roseaux.

JinshanweiCe qui donne un cadre parfait pour l’une des activités favorites dans ce genre d’endroit, les photos de mariage ! Il y avait toute une flopée de couples, photographes, maquilleuses, etc., en train de mitrailler à tout va, dans toutes les directions. On a dû passer un temps fou à observer tout ça. Il faut reconnaître que cette industrie possède un côté fascinant. Je prévoit d’ailleurs de revenir sur ce sujet dès que j’aurai un peu plus de temps !

JinshanweiBref, ce fût un dimanche bien sympa, où on s’est tous amusés. C’est en fin de compte une belle sortie à faire, pour s’amuser, prendre l’air, ou tout simplement prendre son temps et se reposer, comme l’ont bien compris certains !

JinshanweiBon week-end à tous !

7 thoughts on “Un dimanche à la plage

  1. aaarg les coquillages et fruits de mers! et Re aargh pour la fille qui met sa robe de mariée dans l’eau de mer…

    J’aime bien l’idée de filtrer l’eau de mer pour permettre aux baigneurs d’être dans des conditions à peu près sécurisées.

    • On a tous eu la même réaction face à la robe de mariée. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que ce sont des robes prêtées par le studio de photographie. Et que la plupart de celles qu’on a pu voir ce jour là ont été assez maltraitées. Elles doivent probablement avoir l’habitude. Le prix du pressing est très certainement compris dans celui de la séance photo.

    • Et bien écureuil, je ne savais pas que tu n’aimais pas les fruits de mer… c’est bon pourtant, moi ça m’a donné envie:).

  2. Whaou! J’ai eu la même réaction que Ecureuil en voyant la robe de mariée dans l’eau! Heureusement qu’elles sont prêtées ces robes parce que vu le budget que ça représente dans un mariage, c’est un peu les boules de les balancer à la mer!
    En tous cas, ça a dû effectivement être une bonne journée pour toi car rien que de voir les photos, ça fait vachement envie!

    • Oui, chouette journée ! Et l’avantage du fait que les chinois ne soient pas fan de bronzette, c’est qu’il y a peu près la place pour nous sur la plage (entre les boutiques de maillots, sceaux, glace, brochettes, et les parasols, transats, tentes, photographes, mariés, etc.).

  3. C’est vrai que quand on a pu voir le genre de locataires qui bordent le fleuve plus en amont, ça donne pas forcément envie de se baigner… Au final, c’est vrai que ça a pas l’air trop mal. Y’a des vagues?

    • C’est sur que les usines qu’on peut voir au loin ne sont pas très encourageantes… Et non, pas de vagues. C’est la contrepartie d’avoir une digue et de l’eau dans laquelle on puisse se baigner !

Laisser un commentaire